Musica Sacra

Klicken Sie auf das Bild, um es zu vergrößern

La Musique Sacrée dans les Alpes du sud

Manuscrits & Oralité


Les Chants sacrés dans notre région

Notre répertoire Musica Sacra est une cohabitation pacifique entre plain-chant Baroque et Grégorien, Populaire et Sacré, monodies et polyphonies, Latin et Niçois, oralité et notation classique. On y retrouve aussi des influences Sardes, Ligures, Provençales et Piémontaises.
Ces chants empreints de ferveur, transmis d'abord par tradition orale puis fixés entre 1780 et 1850, étaient chantés aussi bien à l'église que lors des processions et même lors des réunions dans les villages du haut pays par la population.

Les sources :

Michel Bianco travaille sur l'Oralité et sur les manuscrits suivants :
Messe de La Brigue (Vallée de la Roya), Messe des Franciscains de Saorge (Vallée de la Roya), Manuscrit Audoli (Vallée de la Tinée),  Manuscrit de St Martin Vésubie (Vallée de la Vésubie). Les confréries de Pénitents jouent un grand rôle dans la transmission de ce patrimoine.

L'originalité de cette création est immédiatement identifiable. Loin d'une reconstitution historique, à valeur documentaire ou culturelle, il s'agit d'une démarche artistique pleinement assumée.
Autre particularité : nous interprétons ces chants avec les timbres populaires traditionnels, tels que nous les avons entendus chantés dans nos vallées alpines. La technique du bel canto habituellement utilisé dans de nombreuses interprétations de Musique Sacrée a peu de sens dans notre région.

               

La musique

L'analyse de ce fonds fait apparaître une modernité et une fraîcheur musicale incomparable, télescopage permanent entre musique sacrée  et musique populaire. Le Corou de Berra restitue un brillant et une allure digne à ces chants délaissés. L'auditoire saisit instinctivement la valeur inestimable de ce patrimoine, ainsi que le message originel, synonyme d'entraide, de solidarité et de générosité toujours perceptible au travers de ces musiques et de ces textes qui ont traversé les siècles.

Les confréries de Pénitents

Association de " fidèles laïcs " pluriséculaires, les confréries de pénitents poursuivent leurs objectifs en traversant les siècles tourmentés de l'histoire. Elles se retrouvent encore vivaces aujourd'hui, notamment dans nos régions méditerranéennes. Nées à la fin du XIIIe siècle en Italie, ces confréries furent amenées à s'occuper de tout ce qui concerne l'être humain, depuis sa naissance jusqu'à sa mort, sur la base de la charité chrétienne et du bénévolat
In Sourgentin Christian Borghèse

Marchetti

Documentations

Musique Sacrée dans le Comté de Nice


Enfin, plus encore que ces facteurs d'ordre économique, politique ou administratif, l'essaimage de communautés franciscains, dont les frères transitent facilement d'une province à l'autre, s'impose comme le moteur de diffusion d'un répertoire homogène, le canto fratto, dont l'élégance, la simplicité, l'expressivité mélodique irriguent la sensibilité populaire, en bonne partie par l'intermédiaire des confréries des pénitents. …..
               
Quoiqu'il en soit de ces harmonies sauvages, nous savons aujourd'hui ce que Meyerbeer goûtait au couvent de Saint-Barthélemy. Non pas marginale, mais omniprésente, la musique religieuse que nous avons brièvement évoquée formait le substrat musical de toute une civilisation, informant le goût des fidèles qui, sans doute, n'ignoraient pas les compositions élaborées des maîtrises ou des cours princières, mais pratiquaient inébranlablement ce chant qui traversait les siècles sans rien renier de ses origines et sans rien refuser de ce qui lui convenait, au gré des modes successives de l'histoire.
In  La musique dans le midi de la France, Michel Foussard
" Calena s'inspire entre autres d'un manuscrit des vallées des Alpes Maritimes, qui nous livre à l'état brut un chant liturgique latin communément regroupé sous la désignation de plain-chant baroque, mais dont la lecture, et plus encore l'audition, révèle une éloquente superposition de strates, comme si les communautés accueillaient les nouveautés musicales sans jamais exclure les données transmises de génération en génération. Les monodies et les modes médiévaux demeurent et se mêlent à des cantilènes de facture populaire et d'affirmation tonale claire. D'autres compositions se réfèrent aux formules du chant orné, développées dans la renaissance italienne, aux polyphonies issues du Falsobordone, transférant en écriture des motets médiévaux, à l'harmonie classique, au goût rococo".
                In  Calena livret du CD, Michel Foussard

Le chant populaire niçois

Ces chants religieux que j'ai recueillis soit de la bouche des villageois, soit grâce aux archives de la RTF, il faut, pour savourer leur goût de terroir, les entendre chantés par nos paysans. Ils utilisent le port de voix entre les notes éloignées et dans les finales……
Dans ce domaine restreint de la musique d'église du Comté, on sent aussi l'influence très nette et la présence du Piémont. Des centaines d'années de vie en commun, sous la même bannière, n'ont pu s'effacer en un siècle. En 1960 on chante encore derrière le Maitre autel, comme on chantait en 1700. "
In Anthologie de la chanson niçoise, Georges Delrieu - 1960

Guido Festinese in World Music Magazine

"E proprio la possibilità infinita d'approccio all' arte sedimentata nel gusto che rende grandi i grandi. Il
Corou de Berra a 20 ani d'attività : una coesione che fa apparire naturale cio che invece e costruito con pazienza, cuore e pratica. Ha sapore antico e nobile, ma e pura contemporaneità."

Ecouter Kyrie La Brigue

Références

Festival de Musique Sacrée de Perpignan - Festival d'Art Sacré d'Antibes 2011 - Festival des Voix Sacrées de Lausanne - Festival d'Art Sacré du Couserans - Festival d'Art Sacré de Nice …
Une des messes du manuscrit des Franscicains de Saorge est enregistrés avec Pierre Perdigon, sur l'orgue historique de Saorge (06, France).